Les Trompettes

Les Trompettes

CHRÉTIENS COOLS ET CHRÉTIENS TTS : CES NAUFRAGÉS DE LA FOI (les dokimos)

 

 En 1966 John Lennon s’était hasardé à prédire la disparition du christianisme. Il avait tort, c’est lui qui a fini par disparaître avant. Tant que le monde existera, le christianisme perdurera, il y aura toujours des chrétiens. Car qu’on le veuille ou non, que ce soit avec de bonnes ou avec des mauvaises motivations, le nom de Jésus sera proclamé jusqu’à la fin des temps de manière directe ou indirecte (Philippiens 1 :18). Dieu l’a voulu ainsi  afin que tout oreille entende parler du seul nom qui nous a été donné par lequel nous pouvons être sauvés (Actes 4 :12). La question n’est donc pas de savoir s’il y aura toujours des chrétiens dans X nombre d’années mais quel genre de chrétiens il y aura. Nous n’allons pas aborder le problème des diverses dénominations mais faire un zoom  sur  deux profils spirituels qu’on peut voir dans le milieu évangélique : le chrétien TTS (comprenez « très très spirituel ») à tendance légaliste et ultra rigoriste et le chrétien cool à tendance libérale voire libertine. C’est simple : si vous êtes enfant de Dieu, vous avez certainement eu à faire à l’un d’entre eux, ou pire : aux deux ! Tout les sépare mais ils ont cependant un point commun : ils sont une tare pour l’Eglise et un sujet de scandale pour les enfants de Dieu.

AH QU’EST-CE QU’ON S’ ÉCLATE EN « CHRIST » !

chretien-charnelTrès honnêtement, de nos jours ce n’est pas évident de s’assumer en tant qu’enfant de Dieu. Ce n’est pas à cause du nom du Seigneur mais à cause de ceux qui se disent chrétiens alors qu’absolument tout dans leur apparence, leurs paroles et leurs actes renie le Maître. Combien de reportages n’ont pas été diffusés à la télévision sur les évangéliques et combien de fois n’avons-nous pas eu envie de nous cacher dans un trou de souris et d’y rester tellement ces pseudo chrétiens nous ont mis la honte ! Oh oui, le tableau n’est pas beau à voir. D’emblée, le chrétien cool ne sera pas d’accord avec ce constat que nous faisons. Il nous taxera aussitôt de rabat-joie et s’empressera de nous rappeler que Dieu est amour, que nous sommes sous la grâce et que le fait d’être chrétien ne doit pas nous empêcher de vivre avec notre temps, autrement dit d’être en phase avec le monde présent. Affirmation en parfaite contradiction avec la Parole de Dieu : « ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait » (Romains 12 :2).

Le chrétien cool est un grand gymnaste devant l’Eternel : il est passé maître dans l’art de faire le grand écart entre le monde et l’Eglise, entre la Parole de Dieu et la philosophie, entre une certaine forme de piété et  la distraction. Le problème c’est qu’à force d’être écartelé de la sorte entre des extrêmes qui s’opposent, il ne marche pas droit. Il y a certains sujets tels que la repentance, le jugement de Dieu, la crainte de Dieu, la fin du monde, l’enlèvement de l’Eglise, la mort, qu’il ne veut surtout pas entendre, alors même que la Bible les aborde fréquemment et de long en large. A y regarder de près, il n’y a pas grande chose qui le différencie des païens mis à part le fait qu’il fréquente des assemblées. Les chrétiens cools n’ont jamais connu le renouvellement de l’intelligence, ou alors ils l’ont connu il y a longtemps mais ils n’ont pas souhaité renouveler l’expérience. En effet, la prédication de l’évangile pur, est perçu par certains comme une énorme claque : « Ah bon ! Si je veux être sauvé, je dois renoncer à ma vie pour suivre Jésus ? Cela signifie que je dois dire bye-bye à la débauche, à la musique profane, aux contenus malsains que je regarde à la télé, aux mauvaises compagnies et aux mauvaises passions et même à ma propre volonté ?! ». – Parfaitement !   Jésus a dit : « celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi » (Matthieu 8 :38). Ailleurs, la Parole de Dieu déclare que « Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs » (Galates 5 :24).

Le Seigneur n’impose le salut à personne. Il nous laisse le choix : « j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité » (Deutéronome 30 :19). Le problème c’est que beaucoup de chrétiens ne sont tout simplement pas prêts à sacrifier leur vie pour suivre Christ, mais en même temps ils n’ont pas envie d’aller en enfer et on les comprend. Pour résoudre ce dilemme, ils pensent avoir trouvé une parade : ils ont inventé l’évangile « light » c’est-à-dire allégé de toutes ses composantes jugées indigestes: repentance, renoncement, mort à soi-même, discipolat…. Ils ont adopté la technique de l’imbécile heureux qui consiste à tordre les Ecritures, à débattre sur des évidences et à faire le naïf  ou l’ignorant.

jesus tatouéC’est ainsi que certains s’autorisent par exemple de fumer (et oui, l’herbe qu’on fume vient de la nature et la nature c’est Dieu qui l’a créé), de se masturber, d’avoir des flirts poussés (pour eux, du moment qu’il n’y a pas pénétration, tout va bien), sous prétexte que la Bible ne dit rien au sujet de ces pratiques. Le supposé silence de Dieu sur ces sujets est donc pris pour un accord tacite. Attention, ces chrétiens-là portent aussi leur croix : sous forme de pendentif ou de tatouage…

Pour régler le problème des pulsions charnelles et de la nostalgie du monde, et bien ils ont « sanctifié » le péché en collant une étiquette chrétienne sur des pratiques païennes (Esaïe 5 :20). Désormais on peut s’éclater dans des boites de nuit « chrétiennes », s’esclaffer devant des comics « chrétiens », chanter et danser sur du hip hop, du reggae, du zouk, du rock, du métal  « chrétien »… On peut même se procurer des accessoires érotiques et des jouets coquins dans des sex-shops « chrétiens » (oui oui…vous avez bien lu). On évangélise en faisant du mime « chrétien » et des danses prophétiques. Ça alors ! Et nous qui pensions que la foi vient de ce qu’on entend (Romains 10 :17).

« Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche? » Romains 10 :14.

Soyons sérieux deux minutes, Jésus a-t-il enseigné les disciples en mimant les paraboles ? Pourquoi mimer comme si on était muet alors qu’on a la possibilité de prêcher l’Evangile à haute voix? Les apôtres ont-ils évangélisé les foules en dansant prophétiquement ? Quelle drôle d’invention tout de même ! Question : comment fait-on pour déchiffrer ce que Dieu dit en regardant une personne danser ?

Ces chrétiens-là se mentent à eux-mêmes en prétendant servir Dieu de la sorte. En réalité, ils ont juste envie de se faire plaisir, et ils se déculpabilisent en disant qu’ils le font pour l’évangélisation. « Mais non, mais non, diront-ils. Il faut bien utiliser les moyens modernes pour toucher les cœurs ». Quels moyens modernes frères et sœurs ? Du temps de Jésus et des apôtres, la danse, le théâtre, les bouffonneries n’existaient-elles pas ? Bien sûr que si mais aucun des apôtres n’a jugé qu’on pouvait faire des disciples par ces moyens-là. En fait, le message véhiculé est : Jésus est cool, viens dans notre église, rejoins notre club de joyeux lurons.

Bien aimés, toutes ces choses ne sont que des prétextes pour vivre selon la chair (Galates 5 :13). Il est vrai qu’en Christ nous avons cette liberté qui nous permet d’entreprendre beaucoup de choses et de servir Dieu de diverses manières, mais n’oublions pas que si tout (ou presque) nous est permis, tout n’est pas forcément utile ni édifiant (1 Corinthiens 6 :12).

Ne nous y trompons pas, Dieu n’est pas dupe ni même les païens qu’on prétend vouloir amener à Christ. En effet, quand un païen regarde vers un chrétien, il l’observe pour voir s’il vit dans la sainteté. Il y a peu de chances qu’ils abandonnent le monde pour venir pratiquer leur péché à l’église. A quoi bon ? Sinon on en fait des faux convertis, des hypocrites, de parfaits candidats pour les compartiments « chrétiens » de l’enfer.chrétien mi-saint

Le chrétien cool a déjà renié Christ. Il l’a fait en posant des actes et en édulcorant l’évangile. En effet, l’évangile est radical, il exige un changement de vie radical. Ne pas l’assumer tel qu’il est, sans compromis avec le monde et le péché, revient donc à renier Jésus qui est l’auteur de cet évangile.

« Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles, le Fils de l’homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa gloire, et dans celle du Père et des saints anges » Luc 9 :26.

Alors que le chrétien cool fait un tri dans la Parole de Dieu pour n’en garder que ce qui les arrange, le TTS a un rapport quasi superstitieux avec les commandements divins.

 

GROSSE DÉPRIME CHEZ LES TTS

Vous l’aurez compris, chez les TTS on trouve le comportement strictement opposé. On pourrait s’en féliciter car là où le péché saute aux yeux chez les premiers, il est difficilement décelable au premier regard chez les deuxièmes. Quand les païens les regardent vivre, ils se disent qu’ils n’ont pas envie d’aller à l’église et que si l’église donne un avant-gout du paradis, ils préfèrent aller en enfer. Il faut dire  que la vie n’est pas très drôle chez les TTS.croix-menorah

Leur problème c’est qu’ils ont la lettre mais pas l’Esprit qui permet d’avoir une juste compréhension des Écritures et donc une bonne application de celle-ci (2 Corinthiens 3 :6). Ils ont la même Bible comme vous et moi, ils ont théoriquement lu qu’il fut un temps où nous étions sous la dispensation de la loi et qu’à présent nous sommes sous la grâce, il n’y a rien à faire, ils s’accrochent comme des naufragés sur leur planche à la loi. Or la Parole nous dit que « quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous » (Jacques 2 :10). Donc ces chrétiens-là vivent dans le péché pour la bonne et simple raison qu’il est impossible de respecter toute la loi, en particulier les ordonnances mosaïques relatives au culte et qui ont été abolies car accomplies par Jésus-Christ (Jean 19 :30).

Prenons l’exemple de la dîme. Celle-ci n’a rien à avoir avec la loi morale, dont les dix commandements font partie, mais elle relève des lois cérémonielles qui, selon Hébreux 9 :1, étaient des « ordonnances relatives au culte, et un sanctuaire terrestre ». Or d’après les Ecritures, il y avait quatre sortes de dîmes :

-les juifs payaient la première dîme au bénéfice des lévites qui étaient préposés au service du tabernacle puis du temple (Nombres 18 :21)

-les lévites devaient prélever une dîme sur la dîme qu’ils recevaient au bénéfice des sacrificateurs (Nombres 18 :25-31)

-une troisième dîme devait être mise de côté par tous les juifs en prévision des pèlerinages annuels à Jérusalem (Deutéronome 14 :22-26)

-la quatrième et dernière dîme était prélevée tous les trois ans pour les veuves, les orphelins et les veuves (Deutéronome 14 :28-29)

Il est clair que la pratique de la dîme est directement liée à la loi cérémonielle. Or lorsque nous regardons la pratique actuelle de la dîme, elle n’est même pas appliquée de façon correcte vis-à-vis de la loi puisqu’elle est versée aux pasteurs qui ne sont pas des lévites, lesquels travaillent dans des bâtiments qui n’ont rien à avoir avec le tabernacle ou le temple de l’ancien temps, qui d’ailleurs n’existent plus matériellement. Ainsi, selon Jacques 2 :10, ceux qui s’accrochent à la dîme sont tenus de pratiquer aussi les autres lois cérémonielles comme par exemple les sacrifices sanglants d’animaux. Or l’écrasante majorité ne le fait pas, donc elle pêche puisqu’en se mettant sous la loi ils sont tenus de la pratiquer dans sa totalité.

checklistLe TTS est un religieux dont le cerveau s’est mis en mode automatique, il applique certaines choses sans discerner les nuances et les subtilités et encore moins le contexte dans lequel ces choses ont été dites. C’est ainsi que dans certaines assemblées, on impose le port de la jupe à la femme en voulant appliquer Deutéronome 22 :5 : « Une femme ne portera point un habillement d’homme, et un homme ne mettra point des vêtements de femme; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel, ton Dieu ». Or ce que Dieu interdit c’est le travestissement, la transsexualité, l’homosexualité, qui ne sont pas des problèmes liés à la façon de se vêtir mais à la perversion de la sexualité. Il en va de même pour la question du port du voile. Quand on leur dit qu’il faut regarder les choses dans leur contexte, ils crient au péché (Pour lire un article complet sur le chrétien et l’apparence physique cliquez ICI).

Le TTS se met souvent dans des situations absurdes. Il va par exemple considérer qu’il faut observer le shabbat le samedi ou consacrer le dimanche à Dieu car c’est le jour du Seigneur. Il va ainsi s’interdire de travailler ces jours-là alors-même qu’il a besoin d’argent pour payer ses factures. Certains s’imposent d’aller à l’église le dimanche car ils pensent que les bâtiments sont la maison de Dieu, et pour cela ils sont prêts à frauder dans les transports en commun ou à rouler sans assurance, se mettant ainsi hors la loi et en situation de péché. A ce sujet, je pourrais citer l’exemple d’une femme qui m’a raconté fièrement qu’un jour, alors qu’elle revenait de l’église en RER, elle s’est retrouvée face à un contrôleur qui lui a tout naturellement demandé de présenter son titre de transport. Au lieu de lui tendre le billet qu’elle n’avait pas puisqu’elle fraudait, elle a eu le culot de lui tendre un tract d’évangélisation…

Ces personnes n’ont pas compris qu’en Christ nous sommes devenus des habitations de Dieu en Esprit et une nation de rois et de sacrificateurs et que par conséquent, nous pouvons rendre un culte à Dieu tous les jours de la semaine et ce, quel que soit l’endroit où nous nous trouvons (Ephésiens 2 :22 ; Apocalypse 1 :6).

On pourrait prendre la rigueur du TTS religieux pour de la discipline, mais ils sont en réalité esclaves des méthodes humaines et des programmes préétablis qui plongent leurs assemblées dans la mort spirituelle du fait qu’on ne laisse pas le Saint-Esprit agir à sa guise. Tout doit être sous contrôle : les brebis qui assistent au culte et Dieu lui-même. Pour eux, bousculer ou remettre en question l’un de ces programmes revient à pécher contre Dieu et son tabernacle.

Alors que le chrétien cool vit dans une légèreté charnelle (Daniel 5 :27), le TTS est lourd au sens propre comme au figuré puisqu’il ne se laisse pas conduire par le Saint-Esprit qui ferait d’eux des personnes légères comme le vent et donc des instruments utiles et efficaces pour le Seigneur.

« Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit » Jean 3 :8.

bible armeLes TTS, du fait qu’ils sont souvent encore esclaves de la loi, exercent le ministère de la condamnation (Romains 7 :7 ; 2 Corinthiens 3 :9), ils sont donc très peu enclins à faire preuve de miséricorde. Ceux qui ont le malheur de faire un faux pas ou qui chutent dans le péché, même occasionnellement et par inadvertance, sont lapidés sur la place publique, assommés à coup de versets bibliques et regardés comme des pestiférés. Comme Saul avant qu’il ne devienne l’apôtre Paul, les religieux sont des meurtriers. Combien de TTS n’ont-ils pas blessé des âmes au point que celles-ci sont retournées découragées dans le monde !

« Allez, et apprenez ce que signifie: je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs » Matthieu 9 :13.

Pourtant, comme nous l’avons vu plus haut, eux-mêmes, ils ne sont pas exempts de péché, leur piété étant surtout extérieure.

« Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi; vous êtes déchus de la grâce » Galates 5 :4.

« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! Parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés » Matthieu 23 :27.

Alors vaut-il mieux être un chrétien cool ou un TTS ? Bien entendu, ni l’un ni l’autre. Toutefois, il convient de préciser que les chrétiens cools peuvent avoir pour excuse l’ignorance, quoi que le bon sens devrait tout de même les rappeler à l’ordre. Ils  n’ont pas l’amour de la vérité, ils sont donc victimes des mensonges qu’ils se racontent à eux-mêmes et de leur hypocrisie. Les TTS peuvent avoir pour excuse d’avoir un zèle sans intelligence. Ils veulent sincèrement plaire à Dieu et ils s’obstinent dans certains comportements sans se remettre en question (car ils pensent déjà tout connaître et tout savoir) ni prendre le temps d’analyser les choses dans la présence de Dieu. L’apôtre Paul était de ceux-là. Lorsqu’il était encore Saul, il pensait plaire à Dieu en persécutant et en tuant les chrétiens en appliquant la loi sans discernement.

« S’il s’élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t’annonce un signe ou un prodige, et qu’il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t’a parlé en disant: Allons après d’autres dieux, -des dieux que tu ne connais point, -et servons-les!  tu n’écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur, car c’est l’Éternel, votre Dieu, qui vous met à l’épreuve pour savoir si vous aimez l’Éternel, votre Dieu, de tout votre coeur et de toute votre âme. Vous irez après l’Éternel, votre Dieu, et vous le craindrez; vous observerez ses commandements, vous obéirez à sa voix, vous le servirez, et vous vous attacherez à lui. Ce prophète ou ce songeur sera puni de mort, car il a parlé de révolte contre l’Éternel, votre Dieu, qui vous a fait sortir du pays d’Égypte et vous a délivrés de la maison de servitude, et il a voulu te détourner de la voie dans laquelle l’Éternel, ton Dieu, t’a ordonné de marcher. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi » Deutéronome  13 :2-5.

Mais comme Saul était sincère et que quelque part, il cherchait sans doute Dieu, il a fini par être touché par la grâce.

« Je vous déclare, frères, que l’Évangile qui a été annoncé par moi n’est pas de l’homme; car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Jésus Christ. Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme, comment je persécutais à outrance et ravageais l’Église de Dieu, et comment j’étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d’un zèle excessif pour les traditions de mes pères. Mais, lorsqu’il plut à celui qui m’avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m’a appelé par sa grâce, de révéler en moi son Fils, afin que je l’annonçasse parmi les païens, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang… » Galates 1 :11-16.

Il y a beaucoup d’éléments qui n’ont pas été évoquées dans cet article, notamment cet autre aspect des TTS qui consiste à tout spiritualiser, à oublier qu’ils vivent encore sur terre et qu’ils ne sont pas encore au ciel, ou encore à n’avoir à la bouche que des formules du type « Dieu m’a dit », allègrement utilisées pour imposer leur point de vue et manipuler les gens. Que l’on soit partisan du christianisme à la cool ou des ultra-légalistes, un constat s’impose : ces deux catégories de chrétiens ont fait naufrage par rapport à la foi biblique. Il n’y a qu’un véritable retour à Dieu qui nous permettra de marcher d’une manière digne de l’évangile, qui honore le Seigneur tout en nous permettant de nous épanouir.

DE ÉQUILIBRE !

Beaucoup ont non seulement eu à faire à ce genre de chrétiens (d’un bord comme de l’autre) mais ils ont été eux-mêmes de ceux-là.  Nul ne peut marcher correctement dans les voies du Seigneur s’il marche par la chair et non selon l’Esprit de Dieu. Le légalisme est une œuvre de la chair comme le libéralisme.funambule

« Je dis donc: Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair » Galates 5 :16.

« Si vous êtes conduits par l’Esprit, vous n’êtes point sous la loi » Galates 5 :18.

Seul le Saint-Esprit peut nous donner l’équilibre indispensable qui nous permet d’user intelligemment de notre liberté en Christ  pour avoir, notamment, de temps à autre, des moments de détente dans un monde et un contexte de plus en plus oppressant.

On a beau être des chrétiens spirituels, on ne demeure pas moins des êtres humains normaux. Nous avons besoin de danser, d’apprécier de bons repas, de partir en vacances, de rire, de nous amuser… Faisons seulement attention à ce que tout soit fait dans le Seigneur.

« Et quoi que vous fassiez, en parole ou en oeuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père » Colossiens 3 :17.

Cependant attention, le fait de rechercher constamment la détente  et la distraction n’est pas un comportement digne d’un enfant de Dieu qui se doit d’être sobre, veillant et travaillant avec crainte et tremblement au salut de son âme. La distraction n’est pas compatible avec la vigilance et la prudence que le Seigneur nous recommande (Matthieu 10 :16 ; Matthieu 24 :37-44).

« Je dis cela dans votre intérêt; ce n’est pas pour vous prendre au piège, c’est pour vous porter à ce qui est bienséant et propre à vous attacher au Seigneur sans distraction » 1 Corinthiens 7 :35.

http://lesdokimos.wordpress.com/2013/08/28/chretiens-cools-et-chretiens-tts-ces-naufrages-de-la-foi/



29/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres