Les Trompettes

Les Trompettes

comment devenir comme un enfant ( par Gerhard Tersteegen)

Quand un enfant de grâce entend ou lit qu’il lui est dit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force » (Mc 12.30), il ne se casse pas longtemps la tête pour avoir une description exacte et un concept bien distinct de ce qu’est le coeur, l’âme, la pensée, la force ainsi que de leurs caractéristiques ; il comprend bien que Dieu le veut tout entier.

C’est pourquoi il n’a pas besoin de faire un grand détour ; mais il sépare seulement son amour de tous les autres éléments, il rassemble toutes les facultés de son âme comme un fagot et il remet le tout entièrement à Dieu.

À mon avis, il agit avec beaucoup plus d’intelligence qu’un autre qui aurait besoin d’une heure entière pour saisir ce que chacun de ces mots signifie dans sa particularité, avant d’arriver à l’acte de se remettre à Dieu et de l’aimer. Encore faut-il qu’il y arrive et qu’il ne s’éloigne pas trop de son coeur en s’arrêtant à l’explication de ce qu’est le coeur, au risque peut-être de ne plus pouvoir le trouver pour le remettre à Dieu.

Je ne dis pas ces choses dans l’intention de condamner toutes les explications de l’Ecriture ; mais pour empêcher que l’on ne donne trop à la tête et pas assez au coeur, et que l’on fasse de grands détours, alors que le temps de notre vie est tellement limité et précieux.

(Gerhard Tersteegen, Epître au sujet de la raison, sa capacité, son usage et son abus en ce qui concerne les réalités divines, chapitre 1, dans Traités spirituels, Labor et Fides, p. 101-102)



26/03/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres