Les Trompettes

Les Trompettes

LA DOCTRINE CHRETIENNE (par une trompette)

Il est frappant de noter les remarquables divergences dans les enseignements apportés par les différentes églises dites chrétiennes c’est-à-dire celles qui se réclament du Christ et de la Bible. Cela est d’autant plus notoire qu’en fin de compte l’on s’interroge avec raison : « si Christ était-il si divergent ? Si la Bible était-elle contradictoire ? Si la doctrine chrétienne était-elle unique et harmonieuse ou divergente et diversifiée ? ».

Autant des questions qui, au vu de ce qui se passe, méritent d’être posées.

Ma conviction est que la réponse à toutes ces interrogations est négative. En effet, Christ n’est ni divergent ni contradictoires, il en est de même de la Bible ; et la doctrine chrétienne est unique et harmonieuse. Elle n’a pour seul but non de susciter des polémiques ou des discussions oiseuses, mais bien plutôt de susciter la foi qui sauve en l’unique personnage central de son contenu à savoir JESUS-CHRIST de Nazareth.

Qu’entendre par doctrine ? 

Une doctrine est un enseignement donné par un maître dont l’autorité est reconnue et incontestée.

Par ailleurs, s’agissant de la doctrine biblique (doctrine d’Eglise), plutôt que d’en proposer une définition, nous avons jugé utile pour des raisons d’ordre pratique et contextuel, d’en fixer plutôt le principe d’élaboration ou d’établissement.

 

Comment s’élabore ou s’établit une doctrine biblique ?

Il est évident que la Bible est constituée d’un ensemble d’enseignements sur des sujets très divers et diversifiés. Et nous n’avons, dans le cadre de cet exposé, la prétention de les inventorier tous (les énumérer tous) ni celle de les développer (chaque sujet pouvant faire l’objet d’un exposé particulier).

Cependant, il est de principe que pour élaborer ou établir une doctrine relativement à un sujet particulier de la Bible, il faut s’assurer qu’on a parcouru tout ce qu’enseigne la Bible à ce sujet afin d’en dégager une conclusion assez correcte et cohérente.

Par exemple, en rassemblant tout ce qu’enseigne la Bible sur l’homme, l’on établit la doctrine biblique de l’homme. C’est donc ainsi que l’on établirait par exemple la doctrine de l’Eglise, la doctrine du salut, la doctrine sur Dieu, etc.

Cela implique donc qu’on ne peut établir toute une doctrine sur la base d’un seul verset biblique isolé. Ce qui malheureusement est souvent le cas ; et pire encore, le verset en question est souvent pris en dehors de son contexte.

Note important : Il nous parait impérieux à ce niveau de souligner le fait qu’il faille faire une distinction claire et nette entre ce que dit la Bible et ce qu’enseigne le Bible.

Par exemple, la Bible dit que David tomba dans le péché avec la femme de son serviteur, mais la Bible ne nous enseigne pas de tomber dans le péché avec la femme d’autrui.

Autre exemple souvent utilisé par les tenants de la polygamie : la Bible dit que Salomon eut plus ou moins 1.000 femmes, mais la Bible ne nous enseigne pas ni ne nous recommande la polygamie.

Ainsi, en parcourant les textes bibliques relatifs à un sujet pour en établir la doctrine, il ne s’agira donc pas de faire juste un inventaire de ce que dit la Bible, mais plutôt, par le Saint-Esprit, il est important de parvenir à dégager réellement ce qu’enseigne la Bible au sujet des textes parcourus, car tout ce qui est dit dans la Bible n’équivaut pas forcément à ce qu’elle nous recommande.

L’on dira alors pourquoi la Bible reprendrait-elle des choses non recommandables ?

Bonne question ! D’abord c’est parce que l’histoire ou les faits repris dans ces récits ont effectivement eu lieu. Et la Bible étant un livre de vérité ne peut escamoter ou éluder des faits historiques pourtant vrais.

Cependant, s’agissant des exemples que nous avons donnés sur David et Salomon, le texte 1 Corinthiens 10:6, 11 nous permet de comprendre pourquoi cela est écrit dans la Bible : « Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d'exemples, afin que nous n'ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu. Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles ».

Je recommande au lecteur de lire tous les 13 premiers versets de I Corinthiens 10 pour comprendre que nous ne sommes pas appelés à imiter toutes les mauvaises choses que ceux qui nous ont précédés ont pratiqué ni à regarder leur chute ou leur égarement comme modèle de notre vie. Le modèle et la mesure de notre vie c’est la loi parfaite de Dieu incarnée dans l’enseignement et la vie de Jésus-Christ. Tous ceux qui ont violé cette loi ne constituent pas pour nous un exemple à suivre même lorsque le récit de leur chute ou de leur égarement nous est relaté dans la Bible.

Par ailleurs, d’autres sujets repris dans la Bible ne seraient pas recommandables ou applicables notamment à l’Eglise parce que leur applicabilité avait été nécessité par le contexte de leur dispensation qui se trouve être révolu dans le cadre de l’église.

Il ne faudra donc plus désormais se presser d’arguer : la Bible dit ceci… ou la Bible dit cela… pour essayer de défendre une thèse considérée comme biblique. Il faudra plutôt s’assurer chaque fois que ce qu’on avance correspond à ce que la Bible enseigne réellement.

C’est parce que ce principe n’a pas été intériorisé dans plusieurs milieux d’églises que bon nombre d’enseignements, pratiques et habitudes ont eu droit de cité au seul motif qu’il y aurait un ou quelques verset bibliques qui en parlent.

S’agissant particulièrement de l’Eglise, il est important de savoir que celle-ci opère dans une dispensation (période) particulière et différente des dispensations (périodes) passées, notamment celle de la loi de Moïse. Ainsi par exemple, l’évocation des textes notamment de la période mosaïque dans l’Eglise devra toujours être faite non sur base de ce que la bible dit, mis plutôt sur base de ce que la Bible enseigne à l’Eglise.

Par exemple la Bible dit que sous Moïse (sous la loi), pour recevoir le pardon de Dieu (l’expiation) en Israël, il fallait nécessairement apporter un sacrifice animal comme substitut. Cette pratique, tout en étant reprise dans la Bible, se trouve être révolue dans le cadre de l’Eglise.

Mais par rapport à l’Eglise, cette pratique enseigne la préfiguration du sacrifice du Christ qui devait servir à l’expiation du péché de quiconque croit en lui.

Nous verrons plus bas, qu’il y a encore un principe plus qu’important qui doit guider l’établissement d’une doctrine dans l’Eglise à savoir : la conformité de cette doctrine aux enseignements de Jésus continués par ses apôtres.

 

Le but du présent exposé est tout simplement d’énoncer ou de mettre à la disposition des chrétiens étudient de la Bible, des principes et éléments nécessaires devant les guider à juger de la conformité d’une doctrine aux écritures afin soit de la recevoir ou de la rejeter purement et simplement, peu importe son auteur.

 

Remarque et Avertissement

Deux facteurs essentiels (à bannir) contribuent à l’émergence des factices divergences et contradictions en matière des doctrines chrétiennes :

  • La tendance à établir une doctrine en ne se basant que sur sa propre expérience. Une doctrine biblique ne devra point avoir pour fondement une expérience personnelle, même si cette expérience a été décisive pour sa propre vie ;
  • La tendance à mêler ses propres idées ou les convictions des hommes à ce que dit la Bible. Ce qui est souvent à la base de la doctrine des hommes (Colossiens 2:22).

Très malheureusement, bon nombre de doctrines qui gangrènent aujourd’hui les milieux chrétiens et gagnent plusieurs membres d’églises, les trainant souvent à leur perte, ont eu pour fondement les facteurs décriés ci-dessus, à savoir : soit les idées et convictions des hommes non prouvées dans la Parole, soit une expérience personnelles et décisive de l’auteur de la doctrine que l’on a érigé en doctrine s’imposant à tous.

A cause de la prolifération de ces doctrines ayant souvent pour essence les facteurs ci-haut décriés, la foi en la puissance de notre Seigneur se résume de plus en plus et malheureusement en un ensemble des méthodes préétablies devant prétendument conduire à sa manifestation ou à ses interventions dans nos vies, comme le ferait un « nganga » (un féticheur ou un charlatan).

Histoire vécue :

Un jour, en février 2014, à l’occasion d’une petite réunion de prière à Ma Campagne (un quartier dans la ville de Kinshasa en RDC), un jeune homme m’aborda pour me faire quelques observations, au motif qu’il avait noté des différences remarquables entre ce qu’il a vu et entendu au cours de la réunion et ce qui se passe souvent dans une assemblée où il se réunissait généralement. Il conclut en disant qu’il avait comme l’impression que nous avions des divergences de doctrine.

Alors je m’intéressais à savoir ce qu’il entendait par doctrine ou mieux, c’était quoi leur doctrine, il me répondit sans ambages : « c’est la vision du pasteur ou mieux, tout ce que veut ou autorise le pasteur ».

Aussi banal que cela puise sembler, cette réponse est grave et un piège dans lequel malheureusement se retrouvent plusieurs chrétiens et membres d’églises.

Il est certes vrai que suivre le conseil, les exhortations ou orientations du pasteur n’a rien de mal en soi, pourvu que cela se fasse selon les Ecritures et non pas par un fanatisme aveugle, comme c’est souvent le cas aujourd’hui malheureusement.

Très vite donc, je remarquai dans sa réponse le danger qu’il encourait et lui fit remarquer : « êtes-vous sûr que tout ce que veut ou autorise le pasteur est toujours conforme à la Parole et constitutif de la doctrine  » ?

A cette question il resta sans mot et j’eus la conviction dans mon cœur de lui exposer ce qui suit à propos de la doctrine biblique ou chrétienne :

Sur quoi se base la doctrine chrétienne ?

La première fois où la Bible emploie le mot doctrine, c’est dans Matthieu 7:28-29 où il est écrit : «  Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine ».

Ce passage est la conclusion d’une partie de l’exposé de l’évangile de Matthieu qui commence au chapitre 5 le verset 1 où Jésus apporte à la foule et à ses disciples une série d’enseignements, et qui se termine à la fin du chapitre 7, soit au total 3 chapitres consacrés aux enseignements de Jésus.

Remarquez qu’il est clairement dit dans ce passage : Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine. La conclusion que l’on peut tirer à ce niveau est la suivante : La doctrine de Christ est constituée de ses discours ou ses enseignements.

D’autre part, en lisant Marc 1:27 où il est écrit : Tous furent saisis de stupéfaction, de sorte qu'ils se demandaient les uns aux autres : Qu'est-ce que ceci? Une nouvelle doctrine! Il commande avec autorité même aux esprits impurs, et ils lui obéissent!

Ici dans le livre Marc, il est également question de la doctrine, cette fois-ci, non pas constituée d’un discours, mais plutôt basée sur le faire de Jésus (un acte posé par Jésus), à savoir : la délivrance d’un démoniaque, comme c’est souvent le cas dans le livre de Marc où se trouve repris les actes miraculeux de Jésus : guérison des malades, purification des lépreux etc.

De ce qui précède, une deuxième conclusion peut être tirée en ces termes : En plus de ses discours, la doctrine de Jésus est constituée de sa vie et ses actes révélés.

De ces deux conclusions qui précèdent, nous pouvons affirmer que : La doctrine chrétienne est premièrement basée et constituée de la vie et l’enseignement du Christ.

Jésus disait lui-même dans Jean 7:16-17 …Ma doctrine n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé. Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef.

Ce texte nous enseigne également que la doctrine du Christ (càd ses enseignements) = la doctrine de Dieu (entendez, le Père). En d’autres termes, il n’y a pas de divergence doctrinale entre le Père et le Fils, qui du reste, ne sont pas deux mais un.

Par ailleurs, Jésus affirme clairement dans Jean 16:12  J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant.

Il se dégage de ce passage que durant son séjour terrestre, Jésus ne pouvait pas donner à ses disciples tout ce qui leur était nécessaire de connaitre. Mais immédiatement, il a promis le Saint-Esprit qui devait continuer l’œuvre commencée par lui : voir cela dans Jean 16:13-14  Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera.

Il fallait donc que soit accompli le temps où les disciples pouvaient recevoir ce qui ‘‘manquait’’  à la doctrine de Jésus et qui devait leur être apporté par le Saint-Esprit, le continuateur de l’œuvre du Christ.

Et ce temps fut accompli dans Actes 2:1-4 où il est écrit : Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.

Ainsi, les éléments de la doctrine qui avaient manqué aux disciples et par ricochet, à toute l’Eglise, pendant le séjour du Christ au milieu d’eux, leur furent apportés par le Saint-Esprit à partir du jour de la pentecôte.

De ce qui précède, l’on peut aisément en conclure que les enseignements des apôtres du Christ, constituent ainsi le complément de la doctrine de Jésus, et nous pouvons également affirmer qu’en plus de la vie et l’enseignement du Christ (de Matthieu à Jean), la doctrine chrétienne est ensuite constituée à partir de la vie et l’enseignement des Apôtres du Christ dans la Bible (soit du livre des actes des apôtres à celui de l’apocalypse).

La formule ci-après peut mieux résumer nos propos :

     

La Doctrine chrétienne   ou Doctrine de l'église =   Vie et Enseignements du Christ + Vie et Enseignements de ses apôtres.

Les textes ci-après, pris à titre d’exemple, peuvent davantage nous édifier à ce sujet :

Ephésiens 2:20  Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire.

Le mot fondement ici désigne l’enseignement. Ainsi donc Paul, écrivant aux Ephésiens et de là à tous les croyants, leur dit : vous avez été édifiés (càd construits, bâtis) sur l’enseignement des apôtres ; et eux-mêmes à leur tour, fondés (bâtis, construits, édifiés) sur Jésus-Christ.

En d’autres termes, en dehors du fondement (enseignement) du Christ et de ses apôtres, l’Eglise n’a pas d’autre fondement constituant sa doctrine.

1 Corinthiens 3:9-11   …Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus. Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ.

Ici Paul, écrivant cette fois-ci aux corinthiens, affirme que dans son rôle apostolique, il a travaillé avec Dieu pour la construction (la fondation ou l’édification) de l’Eglise.

Mais en même temps, il avertit en disant que ce fondement c’est bien Christ et personne ne peut poser un autre fondement (lui-même compris) en dehors de Christ.

Or Christ, l’avons-nous précisé, c’est l’ensemble de sa vie et ses enseignements. Donc Paul, de même que les autres apôtres n’ont enseigné que Christ (càd sa vie et ses enseignements).

Paul l’affirme par ailleurs dans Romains 1:1-4, lorsqu’il dit : Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l'Évangile de Dieu, qui avait été promis auparavant de la part de Dieu par ses prophètes dans les saintes Écritures, et qui concerne son Fils (né de la postérité de David, selon la chair, et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l'Esprit de sainteté, par sa résurrection d'entre les morts), Jésus-Christ notre Seigneur.

Ici Paul affirme qu’il a été mis à part (choisi) pour annoncer l’Evangile de Dieu, lequel concerne pas autre chose mais seulement son Fils Jésus-Christ notre Seigneur.

Très attaché aux enseignements du Christ, Paul, concluant son discours aux anciens d’Ephèse à Milet, leur dit : Je vous ai montré de toutes manières que c'est en travaillant ainsi qu'il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir. Actes 20:35  

Je n’ai pas souvenance du passage des évangiles où Jésus disait cette parole reprise dans ce texte des actes des apôtres, mais grâce à l’attachement de Paul aux enseignements du Christ et au Saint-Esprit, nous voilà bénéficiaires d’un enseignement du Christ que les auteurs des Evangiles ne semblent avoir repris dans leurs écrits.

En conclusion, la doctrine chrétienne, c'est-à-dire la doctrine de l’Eglise c’est l’ensemble d’enseignements découlant de la vie et des paroles du Christ et de ses apôtres repris dans la Bible.

 

Alors Quid de la partie de la bible appelée Ancien testament ?

Au regard de ce qui précède, d’aucuns pourront facilement arriver à la conclusion que nous serions entrain de prétendre que la doctrine chrétienne n’est basée que sur la partie de la Bible communément appelée nouveau testament et qui va du livre de Matthieu à Apocalypse, rejetant ainsi et à tort la partie allant de Genèse à Malachie. Telle n’est ni ne peut être notre position.

En effet, sans pour autant s’étendre sur la question, ce qui pourra faire l’objet d’un autre exposé, lorsque nous disons que la vie et les enseignements du Christ constituent la base de la doctrine de l’Eglise, il ne faut pas alors limiter Christ aux seuls Evangiles. Car, en effet, Christ est présent et nous enseigne au travers de toute la Bible. Il est le personnage central et le but ultime de toute la Parole révélée. Il est au commencement de toute chose et tout existe par lui et pour lui (Colossiens 1:15-18 ; Jean 1:1-3,14).

Il faut donc noter que Christ traverse toute la Bible (toutes les Ecritures soit de Genèse à Apocalypse). Ainsi donc, toute doctrine qui se réclame de la Bible ou du Christ doit être rigoureusement confrontée à l’épreuve des écritures et doit être conforme à l’ensemble du message de la Bible (de Genèse à Apocalypse).

En conclusion, la doctrine chrétienne ou doctrine de l’Eglise est basée sur l’ensemble du message de la Bible c’est-à-dire de Genèse à Apocalypse.

 

Quelques Avertissements avant de finir

©    La Bible est la révélation de tout ce que Dieu a jugé nécessaire pour sauver l’humanité (Jean 20:30-31 ; 2 Timothée 3:16-17 ; Actes 20:20-21, 26-27). En d’autres termes, tout ce qui est révélé dans la Bible suffit pour susciter la foi qui sauve et c’est même ça le but de la révélation ;

©    Par conséquent, on y ajoute rien et on n’en retranche rien (Apocalypse 22:18-21) ;

©    Toute doctrine n’est pas à recevoir, car si la Bible affirme qu’il existe la saine doctrine ou la bonne doctrine (1 Timothée 1:10 ; 4:6 ; Tite 2:1), càd celle qui soit conforme à la vie et enseignements du Christ et de ses Apôtres dans la Bible, cela implique qu’à coté il existe aussi des fausses doctrines (1 Timothée 6:3-4), des doctrines des hommes ou des démons (Colossiens 2:22 ; 1 Timothée 4:1 ; 1 Timothée 1:3 ; Hébreux 13:9) ; des doctrines pernicieuses dont nous devons prendre garde (Actes 20:27-35 ; 2 Pierre 2:1) ;

©    La Bible nous recommande l’attitude à adopter en face de ceux qui apporte des fausses doctrines dans 2 Jean 1:9-11 ;

©    Enfin, la Bible nous avertit qu’un des signe du temps de la fin c’est la difficulté des hommes à supporter la saine doctrine et leur promptitude à s’attacher à des choses agréables et qui plaisent à leurs oreilles (2 Timothée 4:3-5). Nous devons nous garder d’être de ces gens-là.

 

Nous osons croire que nous vivons ce temps, aussi devrions-nous prendre très au sérieux l’avertissement du Seigneur dans Apocalypse 22:10-16 et nous préparer à sa rencontre dans la sanctification.

 

 

 



08/04/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres