Les Trompettes

Les Trompettes

LE REVEIL DES FAUX PROPHETES

                            

Depuis toujours l’église du Seigneur n’a cessé de faire face aux loups ravisseurs, les faux serviteurs qui ont pour mission de détourner les disciples du Seigneur de la véritable foi en  leur maître,  les écartant ainsi de la vérité. Actes 20/29-30.

De nos jours, il devient difficile en dehors de la grâce du Seigneur et du discernement  de l’esprit, de distinguer le vrai du faux, l’ivraie du blé, le véritable ouvrier du mercenaire ; car nombreux sont ceux qui se réclament de Christ. Pire encore, quand bien  même il y aurait de fruits évidents caractérisant les faux serviteurs, rares sont ceux qui ont leur saine intelligence éveillée pour  reconnaitre les faux prophètes et se préserver de leurs abus.

« Bien-aimés, voici déjà la seconde épitre que je vous écris. Dans l’une et dans l’autre je réveille par mes avertissements votre saine intelligence ; afin que vous vous souveniez des choses qui ont été prédites par les saints prophètes, et de notre commandement à nous, les apôtres du Seigneur et Sauveur. »  II Pierre 3/1-2

Procédant par ruse, à l’instar de leur maître, ces faux serviteurs sont à la quête éhontée  des âmes ; notamment celles qui ne sont pas affermies, en vue de les déchoir de la bienheureuse espérance, Jésus Christ de Nazareth.

« Car de tels hommes sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs qui se déguisent en apôtres de Christ. Et cela n’est pas étonnant, car Satan lui –même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas surprenant que ses ministres se déguisent aussi en ministre de justice ; mais leur fin sera selon leurs œuvres. » II Corinthiens 11/13-15(Ostervald révisée, édition de 1996)

L’émergence de faux prophètes est l’un des signes du temps de la fin tel que dépeint par le Seigneur lui-même dans Matthieu 24/11 :

« Plusieurs faux prophètes s’élèveront et séduiront beaucoup de gens »

C’est le cas de le dire avec force aujourd’hui, plusieurs faux prophètes s’élèvent dans les assemblées dites chrétiennes et réussissent à détourner beaucoup de gens de la foi.

 Cette exhortation  a pour but de réveiller l’esprit des enfants de Dieu  afin que leur espérance soit affermie sur Christ et sur sa parole.

«  C’est pourquoi, frères, appliquez- vous d’autant plus à affermir votre vocation et votre élection ; car en faisant cela, vous ne broncherez jamais. C’est ainsi, en effet, que l’entrée dans le royaume eternel de notre Seigneur et  Sauveur Jésus-Christ vous sera pleinement accordée. Voilà pourquoi je prendrai  soin de vous rappeler ces choses, bien que vous les sachiez et que vous soyez affermis dans la vérité présente. » II Pierre 1/10-12

Comment reconnaitre ces faux prophètes ? Quel est leur mode d’action ?

A la lumière de la parole de Dieu, nous verrons quelques les traits qui les caractérisent.

1° La cupidité

« Il  y a eu de faux prophètes parmi le peuple ; et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maitre qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille point » II Pierre 2/1-3

La cupidité est définie comme une passion ardente de la possession, de l’argent. Pour prévenir ses disciples de ce mal, le Seigneur  nous enseigne de ne pas amasser des trésors ici bas, et de ne pas y mettre nos cœurs ; car lui seul doit occuper nos cœurs. La cupidité est une idolâtrie. Matthieu 6/19-20

Les âmes pour lesquelles le Seigneur s’est sacrifié, sont devenues des véritables marchandises à trafiquer afin d’assouvir la cupidité des faux prophètes. Ces derniers développent toutes les techniques managériales pour atteindre leur but : s’enrichir à tout prix. Ainsi, ils vendent de l’eau, de l’huile, des aliments et bien d’autres objets   ayant des « vertus miraculeuses » capables d’apporter des solutions aux problèmes de leurs fidèles aveuglés par l’ignorance et  à la queute des prétendues délivrances.

Alors qu’ils harcellent  leurs ouailles à toujours donner pour devenir riches,  eux –mêmes s’enrichir de plus en plus au détriment de la majorité des fidèles vivant dans la misère et sous le poids de la condamnation. Chaque fois, ils sont nargués de  manque de foi pour justifier la médiocrité de vie qu’ils mènent. Le Seigneur a reproché ses disciples de manque de foi, parce qu’il leur  avait appris à vivre par la foi, et lorsqu’il voyait qu’ils étaient incapables de pratiquer la foi il les reprochait.

Ils prêchent l’abondance matérielle pour masquer leur cupidité, et pourtant l’abondance selon la bible est en rapport avec la paix que  donne le Seigneur. Jean 14/1

2° L’orgueil

« Si quelqu’un enseigne autrement, et ne s’attache pas aux salutaires paroles de notre Seigneur Jésus Christ, et à la doctrine qui est selon la piété , il est enflé d’orgueil , il ne sait rien ; mais il a la maladie des contestations et des disputes de mots , d’où naissent l’envie , les querelles , les médisances , les mauvais soupçons , et les vaines discussions de gens qui ont l’esprit corrompu , qui sont privés de la vérité, et qui regardent la piété comme une source de gain. Sépare-toi de ces gens là. » I Timothée 5/4-5(Ostervald)

Paul est clair dans son exhortation à Timothée, l’orgueil caractérise les faux prophètes ; et souvent derrière cet orgueil se cache l’ignorance. L’orgueil est une sorte de bouclier pour couvrir leurs défauts. En plus, dans le souci de tout capitaliser, les faux prophètes n’hésitent pas un seul instant à tout exploiter.

Ayant l’esprit corrompu et par manque de vérité , ils ne trouvent mieux qu’à s’imposer ou imposer leurs opinions  pour éviter toute contradiction et toute opposition à la prétendue vision qu’ils détiennent. Ils sont prêts à mettre «  hors d’état de nuire » toute personne qui constitue un obstacle à l’accomplissement de leurs mauvais desseins.

Pour voir jusqu’à quel point les gens sont aveuglés, est-il pensable de fréquenter une  fondation. Qu’est  ce qu’une fondation ? N’est ce pas un établissement ou  une entreprise privée ? Dans ces conditions, il est tout  à fait normal que le visionnaire ait de l’ascendance sur tous, avec l’esprit de Jézabel qui domine dans des telles assemblées.

D’autres assemblées  dont la gestion est basée sur une succession héréditaire et  à  tendance ethnico- tribale font parler d’elles.

 Ces personnes  sont tellement imbues d’elles même qu’elles deviennent intouchables,  inaccessibles au petit peuple. Elles  sont donc animées de l’esprit de Diotrephe  et des Nicolaïtes. III Jean V9-10, Apocalypse 2/6.

3° L’audace

« Voici, dit l’Eternel, j’en veux à ceux qui prophétisent des songes faux, qui les racontent, et qui égarent mon peuple par leurs mensonges et par leur témérité ; je ne les ai point envoyés, je ne leur point donné d’ordre, et ils ne sont d’aucune utilité à ce peuple, dit l’Eternel. » Jérémie 23/ 32

Lorsque je vois tous les dérives dans le domaine du prophétisme, je me demande s’il y a encore un peuple éclairé par la parole de Dieu, la prophétie par excellence. Que de familles ne  se sont – elles pas divisées à cause de fausses prophéties ? Que de mariages ne se sont- ils pas rompu à cause de fausses prophéties ? Que de vies n’ont-elles pas été fauchées à cause de fausses prophéties ?

C’est par audace que ces faux prophètes prophétisent pour accomplir l’œuvre du diable.

La misère aidant, beaucoup de personnes mal affermies se sont fait prendre dans leurs filets.

Les exemples foisonnent là-dessus, je pense même que chaque personne qui lit cet article se fait une idée de ce qui se passe autour de lui.

Je me rappelle de ce qui m’a été rapporté par un bien aimé à propos de l’un de ces faux prophètes, dont l’entreprise est à coté de l’endroit où nous nous réunissons. Ce dernier avait demandé à ses fidèles d’apporter chacun un peu de sable de l’endroit où il habite, afin de prier pour eux. Ceci, dira t-il certainement, sous l’inspiration de Dieu, et se basant sur Josué 1/3. Notez que même des personnes âgées ont obéi à l’ordre de « l’homme de Dieu ».

Un autre jeune homme qui se réunissait  avec nous, a choisi de commencer son entreprise. Un jour, dans son excès de zèle il se permettra de prononcer de paroles de menace contre ses collaborateurs, qu’il fermerait leurs ministères s’ils ne lui obéissent pas. Quelle audace !

Une fois j’ai reçu une dame dans le cadre de ma profession, qui est venue se faire dépister du VIH. Cette dernière va me relater un fait qui m’a fortement choqué. Au fait, elle était tombée dans l’adultère et se sentant culpabiliser, elle s’est rendue auprès d’un « homme de Dieu  »  pour confesser son péché  et en être délivrée. « L’homme de Dieu »  va lui exiger d’apporter un bouc  qui serait immolé pour le sacrifice de son péché. Heureusement cette dernière ne l’a pas faite. Par la grâce de Dieu je l’ai aidé à sortir de sa situation.

Avec ces quelques exemples et tant d’autres que vous connaissez, une question mérite d’être posée : lisons nous la bible ou pas ? Sommes nous aveuglés ou comment ?

Ceux qui agissent par ignorance, que le Seigneur le délivre de leur ignorance et lui-même  jugera ces faux prophètes. Ceux qui sont aveuglés, que le Seigneur fasse tomber le voile de l’aveuglement afin de saisir la vérité de sa parole.

4° La séduction

« Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : c’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens…Si quelqu’un vous dit alors : le Christ est ici, ou : il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même des élus. » Matthieu 24/ 5, 23

« Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement » Apocalypse 17/4-6

Le mot étonnement se dit «  thauma » en grec, et signifie : une  merveille.  La stratégie utilisée par le diable reste la même : captiver par la vue, attirer le regard. Pareillement  à ce qui s’est passé au jardin d’Eden, il cherche toujours à détourner les gens du but par la convoitise des yeux, premièrement.

Il ne faut pas perdre de vue que la femme ici représente, la Babylone religieuse, la mère de prostituées et de toutes les abominations de la terre. C’est la contrefaçon de l’église véritable, épouse de christ qui se pare de fin lin ; les œuvres justes des saints. Contrairement à l’église véritable qui garde la beauté intérieure, la Babylone religieuse attire par l’apparence extérieure qui cache pleines d’abominations à l’intérieur.  Apocalypse 19/8 ; I Pierre 3/3-4

Satan garde les réminiscences de l’éden qui lui avait été confié avant sa chute, il ne pourra que séduire avec l’or, les perles et les pierres précieuses. Ezéchiel 28/13

Avez-vous remarquez toutes ses belles bâtisses construites à la gloire « des hommes de Dieu », dans l’unique but d’attirer le regard. Et pourtant Jésus Christ en venant au monde n’avait ni beauté (apparence), ni éclat (ornement, splendeur) pour attirer les regards des hommes, mais la parole qui sortait de sa bouche était la vie, car jamais homme n’a parlé comme lui et il donne la vie en abondance.  Pareillement à Jean Baptiste, son précurseur qui n’avait rien d’attrayant, physiquement. Esaie 53/2 ;  Jean 7/46 ; 10/10 ; Matthieu 11/7-10

Personne n’est épargné  de la séduction, il faut y veiller sérieusement. Figurons- nous que l’anti christ se présentera comme un pacificateur, l’homme à toute solution.

Les prodiges et les miracles mensongers constituent l’appât de faux prophètes dans le but de prendre beaucoup de gens dans leurs filets.

Certains consultent les féticheurs pour drainer des foules, attirées par leurs pseudos miracles.  D’autres encore sont membres des loges mystiques, et prêchent au nom de Jésus. Rien d’étonnant à cela, car l’avertissement du Seigneur est clair : Plusieurs viendront sous mon nom.

Je me rappelle de la déclaration d’un des féticheurs sur l’une des chaines de télévision à Kinshasa , en République Démocratique du Congo , qui sommait ses clients pasteurs de le voir pour payer les créances dues aux numéros qu’il leur avait fourni , au risque de les dénoncer publiquement. Certainement, ces derniers se sont vite exécutés en secret pour  l’apaiser.

Un frère m’a fait part d’une église à Kinshasa, RDC où on a enterré un bouc à la porte d’entrée dans le but d’attirer les foules.

Selon certains témoignages concordants, la plupart des « grands serviteurs de Dieu » à travers le monde ont pactisé avec le diable et n’arrêtent pas de séduire des foules par l’évangile dénudé de tout sens  qui met l’homme au centre (l’humaniste, la pensée positive, la prospérité).

Personnellement, j’ai vu un jour en songe, une foule de gens rangés en file indienne se dirigeant vers un lieu où ils espéraient recevoir la délivrance, et il y avait de personnes de différents âges, hommes et femmes, tous étaient enchainés aux pieds. Je me suis vu en train de longer  cette file, comme quelqu’un qui passait la troupe en revue  et une voix me disait intérieurement que toutes ces personnes n’étaient pas au bon endroit.

Les thèmes les plus exploités par ces derniers, surtout en RDC sont en rapport avec la prospérité matérielle, la délivrance, le combat spirituel.

Ce sont les thèmes très attrayants, surtout que le peuple vit dans la misère  et plusieurs sujets relatifs à ces thèmes sont développés  pour séduire qui veut se laisser distraire ; en voici quelques uns : destruction des autels (présenter en plusieurs éditions), destruction du plan de Satan, délivrance de cas impossibles (en plusieurs éditions), approfondissement de la délivrance, comment dominer sur ses ennemis, intronisation au sacerdoce, la loi du dédommagement, les déséquilibres du christianisme actuel , les sept secrets pour réussir… la liste est loin de se clôturer.

Bref, c’est la sagesse humaine, diabolique (selon Jacques 3/15)  qui est  prêchée  en lieu et place de la vraie délivrance basée sur la parole de Dieu. Le Seigneur  Jésus Christ s’adressant aux disciples juifs qui avaient cru en lui, dira : « Vous connaitrez la vérité, et la vérité vous affranchira … Si donc le fils vous affranchit, vous serez réellement libres »  Jean 8/32, 36

Il n’y a pas de délivrance  en dehors de Jésus Christ, qui est la vérité. En plus, la pratique de la délivrance ne s’accompagne nullement de l’exhibitionnisme qu’on nous présente, elle est pratiquée  grâce à l’autorité de la parole, confortée par l’obéissance à Dieu et l’intimité profonde avec Jésus Christ.  Jacques 4/7 ; Actes 19/13-15 ; Jean 15/7

5° La vaine gloire

Les faux prophètes aiment bien les titres, le culte de l’homme ; car disent-ils : « la personne de l’homme de Dieu est sacrée », par conséquent intouchable.

Ils exploitent  en leur faveur les passages de la bible pour justifier l’honneur et « l’immunité » qu’ils réclament à cor et à cri. Voici quelques uns de ces passages :

« Le lendemain, ils se mirent en marche de grand matin pour le désert de Tekoa. A leur départ, Josaphat se présenta et dit : Ecoutez-moi, Juda et habitants de Jérusalem ! Confiez-vous en l’Eternel, votre Dieu, et vous serez affermis ; confiez vous en ses prophètes et vous réussirez » II Chroniques 20/20

D’emblée,  il faut préciser que lorsque les gens sont mal intentionnées, le contexte d’un passage biblique ne leur dit rien. Néanmoins, posons-nous quand même quelques questions pour éclairer l’esprit des enfants de Dieu. De quels prophètes ce passage  parle t-il? Quel était la mission des prophètes sous la loi ? Les réponses sont simples : il s’agit des prophètes de l’ancienne alliance, qui étaient consultés pour révéler la volonté de Dieu dans une situation donnée (Hébreux 1/1-2). Dans ce contexte de guerre, il était normal que le peuple fasse confiance aux prophètes qui parlaient de la part de Dieu pour  vaincre les assaillants, et non pour réussir dans toute leur vie.

Et lorsque ce passage est brandi, cela sous entend qu’il faut se confier aveuglement aux « hommes de Dieu » peu importe les abus qu’ils commettent. C’est triste !

« David allait et réussissait partout où l’envoyait Saül ; il fut mis par Saül à la tête des gens de guerre, et il plaisait à tout le peuple, même aux serviteurs de Saül. Comme ils revenaient , lors du retour de David après qu’il eut tué le Philistin, les femmes sortirent de toutes les villes d’Israël au – devant du roi Saül , en chantant et en dansant , au son des tambourins et des triangles , et en poussant des cris de joie. Les femmes qui chantaient se répondaient les unes aux autres et disaient : Saül a frappé ses mille, Et David ses dix mille.  » I Samuel 18/5-7

Ce passage justifierait le fait qu’on peut chanter et danser pour « l’homme de Dieu » comme cela a été fait pour David ? Je ne voudrais vraiment pas aller loin, car lorsqu’on est égaré c’est l’esprit de l’erreur qui agit , toutefois, pour éclairer les brebis du Seigneur, peut on dire qui est David et qui est Saül dans notre contexte avant de vouloir s’attribuer un  quelconque honneur ? De quelle guerre reviennent ceux qui convoitent l’honneur ? Combien de fois cette action s’est elle produite ? Quel est le fondement de l’église ? (lire Ephésiens 2/20  On a attribué l’honneur à quel apôtre dans le nouveau testament ?

Au fait, l’idolâtrie orchestrée par le culte de l’homme  est pleinement rentrée dans les assemblées qui se réclament de Christ, il faut se lever et crier pour que les brebis du Seigneur soient totalement libérées.

Lorsqu’on essaie de parler pour dénoncer ces faits, ces propos sont souvent  balancés : « on ne touche  pas au oint de Dieu », « ne jugez pas les serviteurs de Dieu ». C’est encore là une mauvaise interprétation de la parole de Dieu. Qui est oint de Dieu, sinon toute personne qui est en Christ, l’oint.  Je vous invite à lire et à méditer les textes ci-après (pour ne pas cautionner les scandales qui se font dans les assemblées, car nous serons tous jugés par le Seigneur sur ce que nous savons si nous nous taisons) : I Corinthiens 5/1-13 ;  Galates 2/11-14 ; Ephésiens 5/11-13 ;  I Timothée  5/19-20 ( ces versets ne peuvent s’appliquer que dans les assemblées  où la vérité est prêchée , dans « les entreprises »où les hommes  règnent , il faut prier que Dieu vous oriente , sinon vous feriez mieux d’en sortir si vous aimez la vérité et vous laisser conduire par le Seigneur , le pasteur par excellence).

Il n’y a pas d’intouchables dans l’église du Seigneur et il n’ya pas de corps pastoral non plus, il n’y a qu’un seul corps ; l’église  et une seule tête, un seul chef ; Jésus Christ. I Corinthiens 11/3, Ephésiens 5/23

Ce qui est curieux ce que le peuple aveuglé suit impudemment « ces hommes de Dieu », puisse le Seigneur le délivrer de cette captivité, au nom de Jésus Christ.

A voir et à entendre ce qui se passe particulièrement au sein de  l’église en République Démocratique du Congo, il y a lieu de donner raison à Karl Max sans soutenir sa philosophie,  qui a dit : «  la religion est l’opium du peuple »

 

Quelle contraste entre les titres que se donnent les «  hommes  de Dieu »  et  l’enseignement du Seigneur Jésus Christ  sur la vaine gloire dans Matthieu23 : 8-12 :

« Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi ; car un seul est votre Maitre, et vous êtes tous frères. Et n’appelez personne sur la terre votre père, car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler directeurs ; car un seul est votre directeur, le Christ. Le plus grand parmi sera votre serviteur. Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé. » Matthieu 23/8-12

Il faut distinguer deux catégories des titres que se donnent « les hommes de Dieu » ; il y a des titres génériques  , comme : Révérend , Eminence , Excellence , Père , Directeur , Maitre ; et les titres spécifiques qui se démarquent de  la première catégorie  et qui sont directement attachés à des personnes particulières  pour se placer au dessus des fidèles ou rivaliser des autres porteurs des titres , en voici quelques uns :  archibishop , mon premier ,  couple berger , commandant du temple , le chandelier , voici l’homme , l’homme du retour à la parole , l’homme à la langue brulée ,  l’homme de feu , la bouche autorisée , mon général , évêque président , évêque général , l’homme du moment , montagne de feu, ami du saint esprit, le champion de l’évangile , l’homme aux actions concrètes, la réserve de l’Eternel, apôtre des nations , prophète des nations, apôtre majeur, l’homme de trois points…   Les titres pompeux qui gonflent les hommes n’ont pas de place dans l’église, qu’on les laisse aux musiciens et  autres stars du monde qui recherchent la vaine gloire. Où est la place de Jésus Christ dans tout cela ? Montrons Jésus Christ aux gens  et effaçons nous, à l’exemple de  Jean Baptiste. Jean 3/ 30

Les fidèles n’ont même pas besoin de prier au nom de Dieu de X ou de Y, ni de se servir du nom d’un quelconque  « apôtre majeur » ou de sa photo pour chasser les démons. C’est de l’idolâtrie pire et simple. Finalement , les fidèles finissent  par se faire envouter par l’esprit de « l’homme de Dieu ». 

Qu’en est-il des posters et des affiches ?  Il y a à boire et à manger. Que des photos de papa et maman pasteur ? Que des affiches  aux images bien présentées pour attirer le regard ? Des fonds sont mobilisés pour réaliser les campagnes de marketing  en l’honneur des individus au lieu d’annoncer l’évangile dans la simplicité. Qui présentons nous dans ces affiches ? Jésus Christ ou nous mêmes ?

Serait –il exagéré d’assimiler  ces faux prophètes aux  pharisiens et scribes de l’époque de Jésus- Christ ? Loin de là, ils ont le même portrait, lisons Matthieu 23/1-7 pour s’en rendre compte :

« Alors Jésus, parlant à la foule et à ses disciples, dit : les scribes et les pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse. Faites donc et observez ce qu’ils vous disent ; mais n’agissez pas selon leurs œuvres. Car ils disent, et ne font pas. Ils lient des fardeaux pesants, et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt. Ils font toutes leurs actions pour être vus des hommes. Ainsi, ils portent de larges phylactères, et ils ont de longues franges à leurs vêtements ; ils aiment la première place dans les festins, et les premiers sièges dans les synagogues ; ils aiment à être salués dans les places publiques, et à être appelés par les hommes Rabbi, Rabbi. »

A cause de leur statut social (diplômes théologiques,  réalisations matérielles privées,  belles bâtisses, un nombre impressionnant des fidèles,  train de vie hors pair..), ils se nourrissent des honneurs et de la philosophie (sagesse humaine) au lieu de se nourrir du pain de vie qui descend du ciel, et comme on ne donne que ce qu’on a, ils communiquent le même esprit à leurs fidèles.

Ils sont assis sur la loi de Moise de laquelle ils tirent leur mode de fonctionnement , réclamant ainsi dimes ,offrandes d’ actions de grâce , diverses offrandes inventées par eux mêmes ainsi que  tout  autre privilège ne pouvant se justifier que dans le respect strict de la loi ,alors que le nouveau testament déclare fermement que Christ est la fin de la loi ; et en lui tout est accompli. Romains 10/4 ; Jean 19/30

Peuple de Dieu lève toi et sois  éclairé, car Christ ta lumière arrive.

Esaie 8/20

A.M

 



31/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres