Les Trompettes

Les Trompettes

L'EVENEMENT QUE NOUS DEVONS TOUS ATTENDRE

L’évènement que nous devons tous attendre!

 

L’enlèvement de l’Eglise est le signe que nous attendons nous chrétiens et pour lequel nous nous préparons. "Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur: nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont décédés. Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur". 1 Thessaloniciens 4 : 17.

Beaucoup de fausses doctrines ont été inspirées par le diable pour qu’on ne se prépare pas à la rencontre du Seigneur. Le mot « avènement » se dit en grec parousia qui peut être traduit par avènement, arrivée, retour, apparition. Il faut donc que le Seigneur apparaisse, qu’il revienne nous chercher. Une Eglise qui sait que le retour de son époux est imminent va se préparer et se sanctifier comme une fiancée qui se prépare à la rencontre de son époux et fera tout pour lui plaire. Dans la parabole des dix vierges au chapitre 25 de l’évangile de Matthieu, on nous explique que les vierges devaient veiller pour l’arrivée de l’époux mais comme celui-ci tardait elles se sont toutes endormies. C’est l’image de la chrétienté aujourd’hui car l’ensemble de l’Eglise s’est endormie. Parmi ces dix vierges, on nous dit encore que cinq étaient sages et cinq étaient folles. Toutes avaient des lampes! Elles avaient donc toutes la Parole de Dieu! » Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier. » Psaumes 119 : 105.

Mais on nous dit que les sages avaient de l’huile avec elles, qui est l’image de l’onction, du Saint-Esprit. On oignait d’huile les rois, les prophètes et les sacrificateurs dans l’ancienne alliance, aujourd’hui c’est le Seigneur qui nous oint de son Saint-Esprit. Elles se sont endormies certes, mais elles ont conservés l’huile, elles ont conservés la vie de prière et de sainteté. Tandis que les 5 folles n’avaient pas d’huile, elles avaient toujours la Parole mais pas la vie qui l’accompagne. C’est l’image de l’apostasie dans l’Eglise, on voit de plus en plus de prédicateurs prêcher la Parole mais ne plus la vivre. Divorces et remariages sont devenus monnaie courante dans les églises et même parmi les dirigeants qui n’hésitent pas à quitter la femme de leur jeunesse et en prendre une plus jeune dans l’assemblée. « Voici encore ce que vous faites : Vous couvrez de larmes l’autel de l’Eternel, De pleurs et de gémissements, En sorte qu’il n’a plus égard aux offrandes Et qu’il ne peut rien agréer de vos mains. Et vous dites : Pourquoi ? … Parce que l’Eternel a été témoin entre toi et la femme de ta jeunesse, A laquelle tu es infidèle, Bien qu’elle soit ta compagne et la femme de ton alliance. » Malachie 2:13-14. La légèreté est entrée dans l’Eglise, le petit-copinage parmi les jeunes n’est pas dénoncé comme un péché. Le monde est rentré avec sa mode.

« Au milieu de la nuit, on cria: Voici l’époux, allez à sa rencontre ! » Matthieu 25: 6. Une voix retentit pour réveiller les dix vierges afin qu’elle se prépare à la rencontre de l’époux. On nous dit que c’est au milieu de la nuit, lorsque le sommeil est le plus profond, lorsque les ténèbres (le péché sous toutes ses formes) ont recouvert la terre que la voix s’est fait entendre. Cette voix doit absolument crier car on ne peut pas réveiller une Eglise qui dort en lui chantant une chanson. Cela nous parle de la voix prophétique qui doit crier à pleins gosier comme une trompette pour avertir le peuple de l’arrivée du grand Roi. De plus en plus Dieu suscite des voix prophétiques pour crier et réveiller son peuple.

Maintenant où peut-on placer l’enlèvement de l’Eglise dans la chronologie des évènements des temps de la fin? Nous avons des érudits qui placent l’enlèvement après la grande tribulation et nous en avons même qui ne croit plus à l’enlèvement mais qui pensent que les chrétiens doivent prendre le pouvoir par les urnes pour instaurer le Royaume de Christ sur terre. Pour ces derniers, il faudra qu’ils relisent Daniel 2: 34-35 où il nous est dit: » Tu regardais, lorsqu’une pierre se détacha sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de fer et d’argile de la statue, et les mit en pièces. Alors le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or, furent brisés ensemble, et devinrent comme la balle qui s’échappe d’une aire en été; le vent les emporta, et nulle trace n’en fut retrouvée. Mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne, et remplit toute la terre. » Nous voyons bien ici que la « pierre » dont on parle ici n’est autre que Jésus-Christ, la pierre angulaire, et qu’elle deviendra une grande montagne c.-à-d. un royaume qui va couvrir toute la terre. Elle se détache de la Jérusalem Nouvelle et ce sans le secours d’aucune main « humaine »; ce royaume ne sera pas établi par les hommes mais par Dieu lui-même. Ce n’est donc pas aux chrétiens de rechercher des postes politiques pour régner sur cette terre car nous reviendrons avec Jésus pour régner seulement à son retour lorsque Dieu nous aura donné un corps glorieux qui ne connaîtra pas la mort.

Quant aux premiers, ils doivent se rappeler que l’Eglise n’est pas destinée à la colère comme le dit 1 Thessaloniciens 5: 9 « Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à la possession du salut par notre Seigneur Jésus-Christ, …« ; or si nous traversons la grande tribulation nous aurons à subir la colère de Dieu car elle sera déversée pendant cette période par sept anges avec leurs sept coupes (Apocalypse 16). L’Eglise ne peut donc traverser la grande tribulation. Bibliquement parlant deux personnes ont été enlevés au ciel et n’ont pas connu la mort: il s’agit d’Hénoch et du prophète Elie. » Hénoc marcha avec Dieu ; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit. » Genèse 5:24 et « Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l’un de l’autre, et Elie monta au ciel dans un tourbillon. » 2 Rois 2:11. Ils préfigurent tous les deux l’enlèvement de l’Eglise.

Un évènement va hâter la venue du Seigneur, c’est le partage d’Israël et de Jérusalem par les nations. « Car voici, en ces jours, en ce temps-là, Quand je ramènerai les captifs de Juda et de Jérusalem, Je rassemblerai toutes les nations, Et je les ferai descendre dans la vallée de Josaphat ; Là, j’entrerai en jugement avec elles, Au sujet de mon peuple, d’Israël, mon héritage, Qu’elles ont dispersé parmi les nations, Et au sujet de mon pays qu’elles se sont partagé. » Joël 3: 1-2. Voilà pourquoi de plus en plus on parle de reconnaître l’Etat Palestinien, ce qui ne pourra conduire qu’à la reconnaissance de Jérusalem en tant que capital de la Palestine et d’Israël.

Le réveil du monde Arabe auquel on assiste aujourd’hui est aussi un signe des changements qui sont en train de s’effectuer dans les nations autour d’Israël. Dieu est en train de réveiller les nations autour d’Israël pour les amener en jugement pour la guerre d’Harmaguédon. « Que les nations se réveillent, et qu’elles montent Vers la vallée de Josaphat ! Car là je siégerai pour juger toutes les nations d’alentour. » Joël 3:12. Tous ces signes doivent nous avertir que le temps est très court aujourd’hui avant le retour de Jésus.

« Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé ; de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. » Matthieu 24: 36-42



18/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres