Les Trompettes

Les Trompettes

La saine doctrine

Selon la bible, la doctrine peut être définie comme étant l’ensemble des enseignements transmis par le Seigneur Jésus Christ, ainsi que ses apôtres, et qui constituent le fondement  de l’église. Ephésiens 2/20 ; I Corinthiens 3/10-11.

Toutefois, il est malheureux de constater qu’au fil de temps  l’église a commencé à s’éloigner de ce  fondement, pour  poser un autre basé sur l’évangile terrestre. La saine doctrine n’est plus prêchée dans la plupart des assemblées, l’évangile est falsifié et le voile se consolide de plus en plus dans les pensées de ceux qui périssent.  II Corinthiens 4/ 3-4

Point n’est besoin de présenter un exposé systématique de  la doctrine chrétienne pour enseigner la saine doctrine,  ce qui est important c’est  d’être animé de l’amour de la vérité et  de demeurer dans la doctrine de Christ. Tout disciple de Christ, et surtout celui qui est appelé au ministère de la parole doit veiller sur la doctrine. Actes 20/28- 31 ; I Timothée 4/16

 L’éloignement sans précédent de la saine doctrine ne cesse de confirmer davantage l’accomplissement des prédictions bibliques concernant le temps de la fin dans lequel nous sommes. Les faits suivants, à insérer parmi tant d’autres, nous donnent une idée précise du fonctionnement de la plupart des assemblées paganisées :

-  Beaucoup de chrétiens n’ont pas l’occasion d’écouter le vrai évangile, ils croient seulement à ce qu’on leur enseigne et n’ont aucune possibilité de vérifier ce que dit « l’homme de Dieu »ni de se défendre.

- Les yeux des incrédules étant aveuglés par le dieu de ce siècle,  ils ne peuvent pas voir  resplendir le glorieux évangile de Jésus Christ. Les faux  prophètes se servent de cet aveuglement spirituel pour bien exploiter leurs ouailles. Ce sont donc des aveugles qui conduisent les autres aveugles, la finalité ce qu’ils se retrouveront tous dans l’abime éternelle si jamais ils ne se repentent. Matthieu 15/14

 - La prédication de l’évangile véritable exige un prix à payer, ce qui n’est pas facile pour les prédicateurs qui ne sont pas prêt à renoncer à la vaine gloire et au gain facile. Matthieu 16 : 24 – 25

Face à l’apostasie qui caractérise notre temps, la mission de tout prédicateur authentique est de prêcher la saine doctrine, sans  s’en écarter, car la bible dit dans II Timothée 4/1-4 : « Je t’en conjure devant Dieu et devant Jésus-Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son apparition et de son royaume, prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leur propre désir, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.»

En examinant de près ces recommandations de Paul à Timothée, on peut se rendre compte de la nécessité de discerner le temps et de veiller.

LA NECESSITE DE PROCLAMER L’EVANGILE : seul l’évangile véritable conforme à la saine doctrine libère, il doit être proclamé pour le salut de quiconque croit.

Au regard des recommandations de Paul à Timothée contenues dans  II Timothée 4/1-4, la proclamation de l’évangile implique d’autres tâches que nous pouvons étudier en détail :

PRECHE  LA PAROLE : le verbe prêcher, employé dans II Timothée 4/2 se dit « kerusso » en grec et peut signifier : publier, proclamer ouvertement quelque chose qui s’est passé. La proclamation de l’évangile doit être la préoccupation  de tout disciple de Jésus Christ, à l’instar de Paul, tel qu’il le dit dans I Corinthiens 9/16.

La prédication doit être basée sur l’œuvre de la croix, c.-à-d. elle doit annoncée la mort et la résurrection de Christ, ainsi que toutes les implications qui en découlent (salut, rédemption, adoption, élection, justification, sanctification, union avec Christ, …).

INSISTE : « ephistemi » en grec, signifie être prêt. Le Seigneur nous a établi comme des sentinelles, dans le but d’avertir ses brebis de l’imminence de son retour et de toute ruse du diable, visant à les séduire. Nous ne devons pas nous relâcher, chacun doit être à son poste, peu importe l’occasion. Habacuc 2/1 ; Esaie 21/3-17

D’ailleurs pour ce qui est de l’occasion, la bible  nous exhorte que c’est par beaucoup de tribulations que nous entrerons dans le royaume. N’attendons pas que tout marche comme sur des roulettes pour nous lever et prêcher la parole du salut.

REPRENDS : C.-à-d. réfutes. Il se lève de plus en plus de contradicteurs qu’il faut réfuter par la prédication de la saine doctrine. Tite 1/9

CENSURE : le prédicateur doit réprimander, recommander. Après avoir examiné un enseignement  ou une pratique quelconque à la lumière de la parole de Dieu, il doit être capable de dire aux gens s’il convient d’être suivi. Philippiens 3/2

EXHORTE : le prédicateur doit apporter la consolation à ceux qui sont affaiblis, fatigués  par l’évangile altéré.  Le peuple de Dieu doit être encouragé par la bonne parole,   et dirigé auprès du bon berger. Esaie 50/4

Tous les verbes employés dans ces recommandations soulignent l’importance d’être actifs, de ne pas se lasser ni sombrer dans la léthargie. Les ténèbres couvrent le monde, seul l’évangile véritable est capable de délivrer les hommes du joug du péché et des fausses doctrines.  Jean 8/ 32

En outre, toujours dans les passages ci – haut cités, Paul annonce que les gens auront la démangeaison d’entendre les choses agréables, se feront une foule de docteurs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. Ceci correspond exactement à ce que nous vivons au jour d’aujourd’hui, ceux qui prêchent la vérité sont taxés  des «  gourous », alors que les « charlatans » sont acclamés et leurs «  boutiques  »se remplissent  des «  adeptes » en quête des délivrances mensongères ; les chimères. Esaie 30/10

L’apostasie aidant, la plupart de prédicateurs détournent l’attention de leurs fideles du royaume de Christ pour se focaliser au royaume terrestre. Inspirés par les démons au service du diable, ces enseignements centrés sur la philosophie humaine, mettent l’accès sur la réussite selon le monde.

Quelle sera l’attitude des gens vis-à-vis de la saine doctrine en ce temps de la fin, au regard de prédictions bibliques ? La bible dit sans ambages que les gens ne supporteront pas la saine doctrine et auront la démangeaison d’entendre les choses agréables : ils se chatouilleront, littéralement, ils se flatteront  d’entendre ce qui les plait. Nous le voyons aujourd’hui, les prédications sont orientées vers  ce qui excite la sensibilité des auditeurs. Ceci ressemble au temps d’Esaie  où le peuple d’Israël ayant refusé d’écouter la loi de l’eternel,  demandèrent aux prophètes de leur prophétiser des chimères, autrement dit des illusions ou de vaines espérances. Esaie 30/10

En plus, ils se donneront une foule de docteurs selon leur propre désir, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. On ne peut pas parler de fausses doctrines s’il n’y a pas de faux docteurs qui les propagent. Ces faux docteurs capturent les chrétiens comme une véritable proie. Colossiens 2/8

«  Je vous rappelle, frères, l’Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement vous auriez cru en vain. »I Corinthiens 15/1-2

« Toi, demeures dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises, »II Timothée 3/14

Au regard de ces deux passages, il est à noter qu’il ne suffit pas seulement de recevoir l’évangile mais bien plus, il est important d’y demeurer.  Le mot demeurer  que nous retrouvons dans II Timothée 3/14 se dit « meno » en grec et peut signifier : rester le même, ne pas devenir un autre ou différent .Ce qui implique le fait de rester constant quant au fondement de Christ et ses apôtres.

L’église doit demeurer sur son fondement afin de ne pas tomber dans l’apostasie et d’être prête à accueillir son époux ; Jésus Christ de Nazareth pour les noces. Les termes de l’évangile ne doivent pas être modifiés pour ne pas compromettre la foi de ceux qui l’écoutent.

L’apôtre Jean dans sa deuxième épitre au verset 9 nous dit : « quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine  a le père et le fils » Nous comprenons que celui qui ne demeure pas dans la doctrine de Christ, la saine doctrine  l’a renié.

Malgré les progrès matériels évidents au sein de l’église émergente aujourd’hui (bâtiments  marbrés en l’honneur des « oints de Dieu », prédicateurs éloquents  avec des diplômes délivrés par les grandes écoles théologiques, se vantant de leurs richesses…) qu’en est-il du fondement ? N’est ce pas là la condition de l’église de Laodicée telle que dépeinte dans Apocalypse 3/14-21  par le Seigneur ? Non seulement ces faux docteurs ne demeurent dans la doctrine de Christ, ils ont carrément posé un autre fondement : l’évangile de la prospérité.

Cet évangile de la prospérité  que prône les faux docteurs s’oppose totalement à la simplicité à l’égard de Christ, il est ni plus ni moins une invention de l’enfer pour plonger les chrétiens dans les désirs effrénés de la chair, et pourtant la bible dit clairement que la chair  ne peut pas hériter le royaume. Au lieu de la simplicité à l’égard de Christ, les faux docteurs usent de la supériorité de langage et de la haute opinion de soi pour impressionner les fidèles.

Par ailleurs, dans son message adressé à l’église de Philadelphie dans Apocalypse 3/7, le Seigneur félicite cette église pour avoir gardé sa parole et n’avoir pas renié son nom. Le nom du Seigneur est directement associé à sa parole, quiconque s’écarte de sa parole ne peut  plus expérimenter la puissance de son nom. Garder la parole du Seigneur  c’est prendre soin d’elle, la pratiquer et se conformer à ses prescriptions.

 

LA DEFENSE DE L’EVANGILE

« Car nous n’avons aucune puissance contre la vérité, nous n’en avons que pour la vérité. »II Corinthiens 13/8

« Ceux-ci agissent par amour, sachant que je suis établi pour la défense de l’évangile, » Philippiens 1/16

La mission de l’église ne se limite pas seulement à proclamer l’évangile, mais aussi à le défendre. A travers le nouveau testament, nous pouvons remarquer le combat menait par les apôtres, au prix même du sacrifice suprême, pour préserver la pureté des enseignements qu’ils ont reçu du Seigneur. Nous prendrons quelques textes soulignant  l’engagement des apôtres à lutter contre les fausses doctrines, nous laissant ainsi un exemple à suivre. La méditation des passages suivants permet de réaliser que le combat contre les fausses doctrines n’a pas commencé maintenant et qu’il faut lutter pour garder la foi. II Timothée 4/7

Quelques avertissements de Paul sur les fausses doctrines

 Galates 1/8-9 : « Mais quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème ! Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu’un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème ». Dans ces passages, il y a lieu de relever deux observations : personne n’a le droit de falsifier l’évangile annoncé par les apôtres tel qu’ils l’ont reçu du Seigneur, et ceux qui le reçoivent doivent veiller à ne pas embrasser l’évangile altéré.

 II Timothée 2/15 : « Efforce- toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’à point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité »

Tite 1/9-11 : « Attaché à la vraie parole telle qu’elle a été enseignée, afin d’être capable d’exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs. Il y a, en effet, surtout parmi les circoncis, beaucoup de gens rebelles, de vains discoureurs et de séducteurs, auxquels il faut fermer la bouche. Ils bouleversent des familles entières, enseignant pour un gain  honteux ce qu’on ne doit pas enseigner. »

Tite 2/1 : « Pour toi, dis les choses qui sont conformes à la saine doctrine »

Quelques avertissements de Pierre sur les fausses doctrines

II Pierre 2/1-3 : « il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même  parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui reniant le maitre qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux »

Dans ce passage, Pierre parle de la voie, autrement dit le chemin, la doctrine qui est calomnié. C’est le cas aujourd’hui, l’évangile est blasphémé à cause de faux docteurs qui enseignent pour un gain sordide. Il est inquiétant de voir le nombre de gens qui se nourrissent « des coloquintes sauvages » à longueur des journées, au lieu d’être nourri de la parole de Dieu.

Des foules nombreuses, courent les rues et les mers pour écouter les prétendus hommes de Dieu. Qui doit-on suivre réellement, Jésus Christ ou un quelconque « oint de Dieu » ? Le Seigneur n’a-t-il pas dit : « si quelqu’un vous dis alors : le Christ est ici, ou : il est là, ne le croyez pas » ? C’est le temps d’exercer le discernement et d’être vigilant.

Quelques avertissements de Jean

I Jean 2/18-20 : « Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists : par la nous connaissons que c’est la dernière heure. Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres, car s’ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu’il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres. Pour vous, vous avez reçu l’onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance. »Selon le nouveau dictionnaire biblique Emmaüs, le terme antéchrist  qu’on retrouve exclusivement dans cette épitre de jean signifie adversaire de christ, employé au pluriel il désigne les précurseurs de l’anti christ.

Ces antéchrists ont existé depuis le premier siècle, et leur mission est de préparer la venue de l’homme impie qui inaugurera son règne bientôt. C’est donc la dernière heure, caractérisée par un réveil mondial de faux docteurs.

Quelques avertissements de Jude

Jude 11-13 : «  Malheur à eux ! Car ils ont suivi la voie de Caïn, ils se sont jetés pour un salaire dans l’égarement de Balaam, ils se sont perdus par la révolte de Coré. Ce sont des écueils dans vos agapes,  faisant impudemment bonne chère, se repaissant eux- mêmes. Ce sont des nuées sans eau, poussées par les vents ; des arbres d’automne sans fruits, deux fois morts, déracinés ; des vagues furieuses de la mer, rejetant l’écume de leurs impuretés ; des astres errants, auxquels l’obscurité des ténèbres est réservée pour l’éternité. »

Jude brosse de manière succincte le portrait des faux docteurs. De ce portrait, on peut dégager leurs principaux traits caractéristiques : ils sont marqués par l’esprit d’égarement, ils provoquent des zizanies et causent des divisions à cause de leurs faux enseignements, ils sont stériles spirituellement, inconstants, instables, cupides, préfèrent soigner leurs apparences pendant qu’intérieurement ce sont des tombeaux remplis d’ossements. Dans Matthieu 23/1ss, le Seigneur abonde dans le même sens que Jude  parlant des pharisiens et des scribes qui sont leurs pères.

Comment reconnaitre les fausses doctrines ?

Il  faut le discernement de l’esprit et la connaissance de la saine doctrine pour reconnaitre les fausses doctrines.

Toutefois, bien qu’elles puissent varier selon les époques et les endroits, les fausses doctrines ont en commun ceci :

-          Elles ont une même source d’inspiration : le diable et ses démons

-          Elles incarnent un seul esprit : l’esprit d’égarement ou l’esprit du monde

-          Elles ont une même finalité : séduire, détourner de la vérité

-          Elles s’attaquent à une cible commune : soit elles nient la divinité de Jésus Christ, soit elles nient son humanité, soi elles compromettent l’œuvre de la croix

Le nouveau testament dénonce les fausses doctrines existant au temps apostolique et présentes de nos jours aussi, soit sous la même forme soit sous une autre forme.

Ainsi, la doctrine de Balaam, la doctrine de Jézabel et le Nicolaïsme sont enseignées aujourd’hui  et peuvent être mise en évidence par l’esprit de manipulation, de domination, de contrôle et d’autoritarisme pratiqué par les dirigeants de plusieurs assemblées.

La fausse pratique du combat spirituel, les fausses pratiques de la délivrance et les prescriptions des jeûnes exercées aujourd’hui sont très proches de l’ascétisme, courant philosophique dénoncé par Paul dans l’épitre aux Colossiens qui met en exergue la libération de l’esprit par la mortification.

La pensée positive ou toute autre forme du courant philosophique du « New âge » enseignée aujourd’hui dans beaucoup d’assemblées ne diffère en rien du gnosticisme dénoncé par Paul toujours dans son épitre aux Colossiens.

La défense de l’évangile consiste à veiller contre toute déviation et à réfuter les contradicteurs, par la proclamation de la saine doctrine.

A l’exemple des Beréens, l’attitude des enfants de Dieu doit être celle de vérifier tout ce qui est prêché. Il faut user de beaucoup de discernement, car plusieurs antéchrists sont venus dans le monde, et ils propagent des fausses doctrines pour amener des foules en enfer. Prenons garde aux faux serviteurs et soyons prêts à reconnaitre la voix de l’époux. I Jean 2/18 ; Jean 10/27.

Par une trompette



 



18/07/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres