Les Trompettes

Les Trompettes

LE TEMOIGNAGE CHRETIEN

Le témoignage chrétien par Charles Finney

Vous devez rendre témoignage à la réalité de l’amour de Christ par votre respect pour Ses commandements, pour Son honneur, pour Son royaume. Vous devez agir comme un homme qui croit que Christ est mort pour les péchés du monde entier, et comme blâmant les pécheurs qui rejettent un si grand salut. C’est la seule manière légitime pour vous de donner aux pécheurs l’impression que Christ les aime. Des chrétiens, au contraire, vivent souvent de manière à produire chez les pécheurs l’impression que Christ est si miséricordieux qu’ils n’ont que très peu à redouter de Sa part. J’ai été étonné de voir combien certains chrétiens désirent que les pasteurs prêchent toujours sur l’amour de Christ. Si un pasteur presse les chrétiens d’être saints et de travailler pour Christ, ils disent qu’on leur prêche « la loi ». Ils disent qu’ils désirent entendre l’Évangile. Bien, supposez que vous leur présentiez l’amour de Christ. Quel témoignage rendront-ils par leur vie ? Comment montreront-ils qu’ils croient à cet amour ? En revanche, par leur conformité au monde, ils rendront témoignage, clair comme le jour, qu’ils n’en croient pas un mot, qu’ils ne se soucient pas de cet amour, sinon qu’ils en parlent à l’occasion et seulement comme d’un manteau couvrant leurs péchés. Ils ne sympathisent pas avec la compassion de Christ, ils ne croient pas à la réalité, ils ne s’occupent pas des sentiments du Sauveur à la vue de l’état des pécheurs.

Les chrétiens doivent rendre témoignage à la nécessité de la sanctification chez celui qui veut entrer au ciel. Il est absolument insuffisant de se contenter d’en parler. Ils doivent vivre saintement. L’idée a si longtemps prévalu que « nous ne pouvons pas être parfaits ici-bas » que beaucoup de croyant n’ont pas sérieusement pour but une vie sans péché. Ils ne peuvent pas dire, en bonne conscience, qu’ils n’aient jamais réellement eu l’intention de vivre sans péché. Ils se traînent comme la marée les pousse, menant une vie relâchée, entachée de péché, malheureuse, qui fait la joie du diable, car c’est de tous les moyens le plus sûr pour aller en enfer.

Le chrétien doit rendre témoignage à la nécessité du renoncement à soi-même, de l’humilité et de la recherche des choses célestes. Les chrétiens devraient montrer, par leur propre exemple ce qu’est la conduite chrétienne que les hommes s’attendent à trouver chez eux. C’est là la prédication la plus puissante et la plus propre à avoir prise sur le pécheur impénitent en lui montrant la grande différence qui existe entre le chrétien et lui. Il y a bien des croyants qui tâchent d’amener les hommes à la foi en abaissant jusqu’à eux le niveau de la religion, comme si cette manière de mettre l’Évangile à la portée du monde pouvait amener le monde à accepter. Mais tout cela est aux antipodes de la vraie méthode d’amener les âmes à Christ. C’est là cependant la politique des chrétiens charnels qui pensent faire preuve d’une merveilleuse sagesse et de beaucoup de prudence en s’appliquant à ne pas effaroucher les gens par la rigueur et la sainteté de l’Évangile. Ils soutiennent que, si vous présentez l’Évangile aux hommes comme exigeant un si grand changement dans leur manière de vivre, de telles innovations dans leurs habitudes, une telle séparation d’avec leurs anciens compagnons, cela les éloigne de la piété. A première vue, ceci paraît plausible, mais ce n’est pas vrai.
Non ! La véritable méthode de gagner les âmes est de montrer le contraste puissant qui existe entre le monde et l’Évangile. Jamais, sans cela, vous ne ferez sentir aux pécheurs la nécessité d’une transformation

 



18/04/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres